Elections cantonales 2017

L’an prochain, le Conseil d’Etat et le Grand Conseil seront renouvelés. Les candidats du PLR ont dès à présent besoin de votre soutien.

Pour la députation, les candidats PLR du district de Monthey seront désignés lors de l’AG du 11 janvier 2017, à 20h00, au théâtre du Crochetan, à Monthey. Soutenons nos futurs députés et députés suppléants en nombre!

Retrouvez également les candidats au Conseil d’Etat Claude Pottier et Frédéric Favre sur les réseaux sociaux!

 

 

 

Inès Carruzzo, candidate aux élections communales

Port-Valais_PLR_Carruzzo Inès.jpg

Aujourd’hui, nous vous présentons notre candidate au conseil communal, Inès Carruzzo.

Inès est née en 1979 au Bouveret, elle est mariée et mère de 2 enfants. Inès a passé toute son enfance et a suivi ses écoles dans la commune.

Après avoir obtenu son diplôme de commerce, pour compléter sa formation, elle se lance dans une maturité commerciale auprès de la Sagrave. Consciente de l’importance de l’apprentissage des langues, Inès se rend durant 4 mois à Uri afin d’apprendre le suisse allemand. Son diplôme en poche, elle s’expatrie durant 5 ans à Zürich. L’allemand ne lui suffisant pas elle part 6 mois en Australie. Son parcours de vie reflète sa personnalité : généreuse, ouverte d’esprit, et capable d’intégration. Aujourd’hui, elle travaille comme secrétaire-comptable auprès d’une entreprise à Vouvry.

Très engagée, Inès a fait parti des sociétés du Sauvetage pendant plus de 20 ans, du comité de Carnaval, membre de la société de Gym la Mouette et accompagne la fanfare l’Etoile du Léman comme fille d’honneur à l’occasion des défilés.

« Pour Port-Valais, je m’engage à maintenir des finances saines et une fiscalité attractive »

Votations du 25 septembre 2016

Dimanche 25 septembre, la population de Port-Valais s’est prononcée sur plusieurs objets fédéraux, cantonaux et sur un objet communal.

La Commune a accepté l’initiative « AVSplus » ainsi que la Loi fédérale sur le renseignement et a refusé l’initiative « Economie Verte ».

Elle a accueilli favorablement les révisions de la Constitution valaisanne sur l’élection des membres du bureau du ministère public et sur le Conseil de la magistrature.

Enfin, les citoyennes et citoyens de Port-Valais ont accepté  par 761 voix contre 118 le Règlement communal et tarifs sur la distribution de l’eau pour le village des Evouettes. Ce nouveau Règlement a pour but d’autofinancer l’entretien, le renouvellement et le développement du réseau d’eau du village des Evouettes et permet de mieux tenir compte des quantités d’eau consommées par chaque habitant.

Patrice Tamborini a porté et défendu ce projet; en le menant à terme, il démontre qu’il est un homme d’actions concrètes qui n’a de cesse d’œuvrer pour le bien-être de la collectivité.

Patrice Tamborini, candidat aux élections communales

port-valais_plr_tamborini-patriceNous commençons la présentation de nos candidats aux élections communales, avec notre candidat sortant, Patrice Tamborini.

Patrice Tamborini est vice-président de la commune et conseiller communal depuis 4 ans. Né le 8 août 1976, il est marié et père de 2 enfants.

Patrice est à la tête du dicastère des Travaux publics & Services Industriels qu’il mène d’une main de maître, nous lui devons, entre autres, la remise à niveau des infrastructures électriques au port (Eclairage,..), la mise en conformité du réseau d’eau des Evouettes, l’étude du dossier des eaux de surface de la plaine, sans oublier la reprise du consortage par la commune. Il participe aussi activement au projet de rapprochement des services techniques des communes du Haut-Lac.

De par son charisme naturel, Patrice est respecté. Il sait imposer ses idées, sans froisser, écouter sans broncher, négocier et accepter les avis divergents. Malgré son agenda bien rempli, Patrice est toujours disponible, au détriment de son confort personnel.

« Pour Port-Valais, je m’engage à doter la commune des infrastructures adéquates. »

 

1e succès du PLRPV!

Port-Valais_PLR_Dayer Antoine

Nous avons le plaisir de vous annoncer que notre candidat Antoine Dayer a été élu tacitement vice-juge de commune.

Antoine est né le 6 janvier 1952 , originaire de Nendaz, il a obtenu un CFC de l’employé de laboratoire en chimie auprès de Ciba-Geigy à Monthey. Puis a réorienté sa carrière et a obtenu un certificat d’expert en assurances. Dès lors il travaille comme courtier en assurances et conseiller financier.
Aujourd’hui proche de la retraite, Antoine n’en reste pas moins actif et gère ses propres affaires dont l’activité principale consiste à du E-Trading.

Flexible, ouvert et capable d’intégration, preuve en est qu’il n’a pas hésité à quitter son Valais natal pour s’établir dans la cité de Calvin durant 22 ans. C’est en 2007, qu’il choisit de s’établir dans notre commune.

N’ayant pas de liens familiaux dans la commune, il a la neutralité qu’impose ce poste.

« Pour Port-Valais, je m’engage à être impartial et pragmatique. »

 

Nominations à la tête des JLR du Chablais valaisan

Le PLRPV est fier d’annoncer que son membre Guilhem Grept a été élu Président des Jeunes Libéraux-Radicaux du Chablais valaisan lors de l’Assemblée générale du 2 septembre 2016.

A tout juste 18 ans, Guilhem fait preuve d’une belle implication politique. Membre du Comité du PLRPV, auquel il apporte un soutien sans faille, il s’engage désormais aussi pour le Chablais. A l’écoute de chacun, il sait défendre ses idées avec force et conviction, autant de qualités qui feront de lui un excellent successeur à Diane Turin.

Il sera épaulé dans ses fonctions par deux nouveaux élus: Bastien Gischig, 21 ans, Vice-président, et Loan Cottet, 19 ans, Secrétaire, eux-aussi très impliqués au niveau communal puisqu’ils se présentent au Conseil général de Monthey et de Collombey-Muraz.

Avec cette équipe jeune et dynamique, aux idées aussi fraîches que franches, la jeunesse libérale-radicale ne peut que se réjouir des prochaines années!

img_7719

On adore les nouveaux membres du Comité des Jeunes Libéraux-Radicaux du Chablais:

Loan Cottet, Secrétaire – Guilhem Grept, Président – Bastien Gischig, Vice-Président

Pascal Broulis au Bouveret!

Le 15 septembre à 19h30, à la Salle des spectacles du Bouveret, le Conseiller d’Etat Pascal Broulis nous fera l’honneur de sa présence pour une soirée sur le thème de la réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) et sur la politique d’investissement vaudois, en particulier dans le Chablais.

Depuis son plus jeune âge, le Chef du département des finances et des relations extérieures du Canton de Vaud n’a eu de cesse de s’investir en politique, pour sa commune, son canton et son parti. Ayant à coeur de dialoguer avec tous les citoyens et toutes les formations politiques, il place l’économie au centre de son action.

Né le 3 avril 1965 à Sainte-Croix, Pascal Broulis est élu à 20 ans déjà Conseiller communal. En 1990, à tout juste 25 ans, il devient le plus jeune élu au Grand Conseil vaudois. Durant ses années au législatif cantonal, il fonde avec d’autres députés en 1996 le Forum interparlementaire romand, dont il est coprésident, et préside de 1997 à 2002 la Commission des finances.

En 2002, Pascal Broulis est élu au Conseil d’Etat, et devient le Chef du Département des finances et des relations extérieures. Brillamment réélu en 2007, il accède à la présidence du canton pour cinq ans. En 2012, il est élu pour un troisième mandat.
Depuis son élection au Conseil d’Etat, Pascal Broulis a notamment réduit la dette du canton, abaissé l’impôt sur la fortune, les impôts des entreprises et des familles, et a développé les relations du Canton de Vaud avec ses voisins.

 

 

Objectifs Politiques du PLRPV

Le PLR de Port-Valais inscrit ses activités en suivant les axes fixés par le PLR Suisse et Valaisan, soit :

  • La Suisse et le Valais de l’intelligence
  • La Suisse et le Valais de la croissance
  • La Suisse et le Valais de l’équilibre
  • La Suisse et le Valais de l’ouverture

Concrètement les objectifs que se fixe le PLR de Port-Valais tendent à la fois à responsabiliser chaque citoyen, à en assurer un meilleur bien-être et à inciter la solidarité et la liberté individuelle.

Chaque jeune doit recevoir une formation équitable, de qualité, qui le conduit vers l’avenir qu’il s’est choisi. Le PLR de Port-Valais insistera afin que la commune facilite ce cheminement avec, par exemple, une crèche accueillante, des unités d’accueil adaptées, des mesures d’appui ciblées, un suivi adéquat de chaque apprenant, des facilitations pour les échanges linguistiques, une offre culturelle incitative.

Les PME et moyennes entreprises sont sources de croissance. Dès lors le PLR de Port-Valais prône des facilités accrues pour permettre aux artisans et entreprises de consolider leurs structures et de s’implanter sur le territoire communal.

Les deux objectifs précédents nécessitent une situation financière communale saine. Grâce aux efforts réalisés par les législatures précédentes – forte augmentation des recettes et maîtrise des dépenses de fonctionnement – la situation actuelle communale est bonne. Cela nécessite donc à la fois de maintenir/voire d’accroître les efforts de solidarité et de diminuer la charge globale fiscale pour le citoyen. Pour y parvenir la fiscalité de la commune de Port-Valais doit être diminuée au minimum pour éviter les effets de l’inflation et de la progression à froid. Les récentes augmentations de l’eau et de l’électricité doivent être aussi compensées par des réductions fiscales.

Afin d’atteindre l’objectif de « Port-Valais de l’ouverture », des mesures importantes quant à l’accueil doivent être entreprises : accueil aux nouveaux citoyens, intégration des étrangers, incitation à l’apprentissage des langues, accueil réceptif au touriste. Les circulations doivent être organisées dans la discipline bien sûr, mais avec le sourire plutôt que par l’acharnement et les sanctions liées aux amendes. Tourisme et citoyen doivent cohabiter en toute harmonie. Mais l’ouverture c’est aussi profiter de la beauté de notre nature (lac/montagne) pour réaliser régionalement des programmes culturels favorisant l’éclosion de talents et l’ouverture touristique.

Ainsi le PLR de Port-Valais s’engage à défendre une commune qui se développe harmonieusement dans un climat de croissance, d’ouverture et d’équilibre.